Livre « L’ombre de la violence » de Boel Souleymane un thriller palpitant sur un très mauvais flics de la Seine Saint Denis

alombrede

apagelombre

Aextrait tttttttttttttttttttttttttt

Résumé du livre « L’ombre de la violence »

Patrick Leroy, 34 ans, a toujours été un enfant taciturne et replié sur lui-même. À l’âge adulte, il décide de passer le concours d’entrée de la police pour rejoindre une unité de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants. Mais le souci majeur est que ce choix professionnel ne colle absolument pas avec sa fragilité psychologique liée aux stigmates et aux brimades de ses ex-camarades de classe ainsi qu’au décès de sa sœur, morte d’une overdose. Après la réussite de son concours, et dès la remise de sa carte de police et de son arme de service, un sentiment de puissance et de confiance en lui revient peu à peu pour l’éloigner de son douloureux passé. Mais un jour, il doit faire équipe avec Gustave Gavard, un flic cocaïnomane et ultra-violent qui a bien décidé de profiter de ses faiblesses pour l’embarquer dans toutes ses dérives…

22449605_1321579564634734_1154325731796590083_ngggggggggggggggg

https://www.youtube.com/watch?v=OIdC8q4wRXg&t=13salombrede

Publicités

Association: « Mind-Jacking 180 » Braqueurs visuel de consciences

L’association Mind-Jacking 180 Association mind-jacking (1)
est un collectif de cinéastes basée sur la banlieue parisienne elle réalise des constructions de scénarios à la demande pour des projets cinématographiques de tous budgets à partir de l’idée du sujet de son réalisateur.Ses objectifs associatifs faire découvrir des nouveaux réalisateurs à travers des œuvres cinématographiques de qualités conscientes et réfléchies.

Résumé du film « Ghost Rodéo » de Boel Souleymane (Les spectres d’un mal- être)

-Dark... A must read.- — Great Reads

Résumé du film « Ghost rodeo » de Boel Souleymane
Après un accident mortel survenu lors d’un rodéo sauvage où trois enfants ont trouvé la mort fauché par une moto ayant perdue le contrôle de sa trajectoire dans une course effrénée.
Le chauffard à l’origine de l’accident s’enfonce après son incarcération dans une narcolepsie et des hallucinations hypnagogiques.
hanté par le spectre de ses trois enfants qui se vengent à travers ses cauchemars de leurs avoir brisé leurs plus beaux rêves.
Lors de ses insomnies ses victimes leurs racontent ce qu’ils avaient l’intention de devenir.
les nuits peuvent être très longues lorsque votre mal être vous prive de votre sommeil.
Auteur: Boel Souleymane

-Dark... A must read.- — Great Reads

Résumé du livre: « Le brouillard des sentiments »l’itinéraire d’un enfant victime de son albinisme

Résumé du livre: »Le brouillard des sentiments »
Kariakoo en plein cœur de Dodoma la capitale tanzanienne deux sœurs jumelles Larra et Marra se retrouvent séparées après un mariage. Marra est parti vivre loin chez son mari à Msowero pour soudainement revenir deux ans après que son mari l’est rejeté après la naissance de leurs enfants atteint d’albinisme. Larra décide alors de pardonner à sa sœur en l’aidant à élever son enfant sans pourtant avoir oublié qu’elle soit partie aussi loin d’elle. Les mois passent jusqu’au jour où elle tombe à son tour follement amoureuse d’un jeune entrepreneur qui malgré ses efforts n’ont jamais réussi à faire aboutir ses projets professionnels. Obsédé par la richesse l’homme finit par demander à Larra l’impensable: enlever l’enfant de sa sœur dont il est persuadé que son sacrifice sera la clé de sa réussite. L’enfant vient de disparaître une course contre la montre débute. Pour Marra n’y a pas une seconde à perdre dans un coin ou la tète d’un albinos peut se vendre dix mille dollars.
#boelsouleymane
#livrelebrouillarddessentiments
Sortie prévue Février 2018 Inchaa’Allah
Auteur:Souleymane Boelyou are lovely (1)20293069_1937885119783184_4961750405176753758_nyou are lovely (1)

Extrait du livre « La cour de promenade » de Boel Souleymane

Lundi matin une vingtaine de gamins attendaient sur un terrain poussiéreux du bidonville.
Suárez n’était pas surpris de ne pas voir Pedro.
Il avait appris le dimanche par sa mère de quelle façon il s’était fait brûler la cervelle par des balles de gros calibre. Une moto arrive un jeune armé descend et ouvre subitement le feu. Son ami Jairo impuissant regarde la tête de son meilleur mais éclaté par une balle qui lui traverse le front.
Le corps tombe à terre le tireur shoota encore trois tirs sur la victime avant de chevaucher l’arrière de la moto et partir à toute vitesse.
Face à l’horreur le cœur de Jairo s’accélère à la vue du sang de son ami et aux crie des gens de la foule horrifiée.
Jairo réalise à peine ce qui vient de se passer jusqu’à laisser tomber sa bouteille de jus de fruit au sol qui roule.
Tentant de conserver son sang-froid il sait qu’il doit partir avant que la police arrivegunshot-93310000ddddddddddddser.
Sur lui il porte un colt 45 qu’il n’a même pas pu sortir tellement il s’est laissé surprendre par la rapidité de l’action de ses rivaux.
Lorsqu’on voit les dégâts qu’une seule balle peut faire sur un corps humain.
Mieux vaut ne pas croiser le chemin de quelqu’un qui vous cherche pour vider son chargeur sur vous.
Les gosses ont fait la connaissance de Houssine qui leur a raconté ce qui l’a amené à se retrouver parmi eux. Suárez a fait livrer du sable et du ciment et ils ont commencé à travailler pendant quatre mois tous les matins pour donner un aspect habitable à ce bidonville.
Ils ont commencé par les canalisations pour faciliter les évacuations d’eaux.
Houssine était surpris par la dextérité et la lucidité implacables de la plupart de ces gosses qui avaient perdu leurs parents. Suárez a décidé de tous les embaucher dans sa société pour leur éviter de tomber entre les mains des narcotrafiquants.
Au bout de deux mois il a réussi à avoir son frère Hassane au téléphone qui lui a expliqué brièvement ce qui s’était passé avec le naufrage du paquebot.
Dans la discussion Il lui a donné l’idée de faire un faux certificat de décès venant de Grèce pour qu’il fasse partie des disparus en mer.
Vu que les cadavres d’Aliou et Ted avaient été identifié ils étaient seulement deux des évadés du D5 à avoir pu s’en sortir vivant en réussissant à regagner le rivage au moment où le paquebot a été coulé.
Depuis ce drame il vivait avec Samir dans une baraque en bordure de mer à trois cents mètres d’un site archéologiques. Chantal est restée triste pendant deux mois avant de finir par se mettre avec Samir.
Elle était déçue lorsqu’elle a appris ce qu’il a motivé à couler le paquebot.
En parlant avec des archéologues Hassane à trouver un travail sur le site archéologique proposé par deux chercheuses sorties de l’école polytechnique fédérale de Zurich. Ces deux types étaient loin de se douter que Hassane était un détenu en cavale jusqu’au jour où il leur révéla toute la vérité après une découverte sur le site. Il sortit de la terre une épée de bronze avec un fourreau en ivoire recouvert d’or.

 

 

Résumé du livre « La cour de promenade »
Cinq détenus incarcérés pour de très longues peines condamnés pour des faits complètement différents se retrouvent soudainement à vivre quotidiennement dans l’enceinte du bâtiment D5 d’une prison parisienne.
Leurs points communs: tous doivent sortir au plus vite pour des raisons personnelles.
Parmi eux, un jumeau sage ayant pris la place de son frère un braqueur chevronné après une promesse et un échange de vêtement au parloir. Sa parole tout arrêter pour ne plus être privée de vivre sans ses enfants. MaisTiendra t-il sa promesse ?
La cour de promenade reste le quasi-seul et unique lieu pour se transmettre les échanges d’information avant le grand jour de leurs évasions.
15390762_1826695004235530_9072014384575250069_n-1lll-188x300904e9f88-3b81-4704-b25c-2dc5edee6f14-1ddd

photo-de-boelsouleymane
Ecrivain et scénariste Boel Souleymane

Extrait du livre : « la cour de promenade »
Auteur : boel souleymane
Sortie prévue courant 2017 inchaa’
Allah

Extrait du livre « La cour de promenade » de Boel Souleymane

Un duel d’arguments débuta entre le jeune sciaro et Suárez.
Le jeune se laissa convaincre de réaménager le bidonville :
« Si j’accepte de bosser pour la rénovation du quartier tu vas me payer qu’à la fin des travaux . » « Oui mais Je peux te payer avant si tu as besoin de fric et si cela peut te dissuader de ne plus tuer quelqu’un.
Les travaux commencent dès lundi.
Si à huit heures précises tu n’es pas là je te préviens je ne te courrais pas après.
Seulement dès que je verrais tuait mère je ne manquerais pas de lui dire que tu m’as déçu. » « Comment tu l’as connue ma mère ? » « Elle était une très bonne amie de la mienne avant qu’elle meurt.
Et quand elle me voyait traîner dehors après sa mort elle avait pitié de moi et me demandait toujours si j’avais mangé ou si j’avais besoin de quelque chose. »
Houssine resta en retrait le temps de leurs discussions et s’éloigna pour allumer une cigarette.
Un des gamins avança vers lui pour lui demander une sèche :
-Hola Amigos mis amigacho tienes un cigarillo salue mon pote tu as une cigarette .
Houssine tendu son paquet en lui disant : « Tu devrais pas fumer à ton âge » « pourquoi tu me tends ton paquet alors ? » « Ce n’est pas moi qui vais t’empêcher de fumer quand je ne serais pas là.
Et puis d’abord je suis loin d’être un exemple » « Ok merci mon pote si tu as besoin de quoi que ce soit.
Que je descende un mec qui te va chi-r fais-moi signe » « Ça ira bien comme ça j’ai fait l’erreur de t’offrir une clope.
Je fais pas après cela te proposer du fric pour buter quelqu’un.
D’ailleurs c’est quel genre de fils de p-tes qui envoient tuer des gosses ? » « ils savent ce qu’ils font ils viennent nous chercher parce qu’on n’a aucun avenir ici » « mais Suárez regardé il vient du même quartier que vous » « ouais mais Suárez c’est exceptionnel ce qui lui est arrivé.
Il y en a pas deux comme lui » « et ton père qu’est-ce qu’il en pense de tout cela ? » « Mon père a été emprisonné à Bogotá, il se trouve entre les murs de la Modelo.
Il devait se rendre aux États-Unis avec ma petite sœur pour ramener de la cocaïne.
Il lui a fait ingurgiter 108 capsules de drogue avant d’embarquer.
Avant de partir elle se plaignait de maux de ventre.
Elle est morte dans l’aéroport après qu’une capsule est éclatée dans son estomac.
Après cela il a été jeté en prison.
Mon père je le déteste parce qu’il a tué ma mère et il a utilisé ma petite sœur comme une mule.
Je pense que je pourrais le flinguer si je le revois» « Tu sais j’ai perdu mes deux parents moi aussi.
Mais je n’ai jamais tué quelqu’un.
Par contre des braquages j’en ai fait plusieurs.
Bijouteries, transporteurs, bureaux de poste.
Mon frère jumeau a eu exactement la même vie que moi.
Et pourtant un parcours complètement différent.
En prison j’ai réfléchi et je me suis demandé pourquoi .
Parce que lui avant de devenir adulte il savait déjà le chemin qu’il fallait suivre.
Je pensais avoir deux meilleurs amis qui ont tenté de m’assassiner pour le contenu d’un camion de montre de luxe.
Seulement ils sont mort avant à cause d’un flic qui voulait leurs parts.
D’après ce que m’a dit Suárez il compte faire des emplois pour les jeunes du ghetto.
Montre-lui que tu es sérieux et qu’il peut compter sur toi.
Quand tu m’as dit que tu pourrais tuer ton père pour ce qu’il a fait.
Ne penses-tu pas que ce sentiment que tu as à son égard.
D’autres peuvent l’avoir pour les gens de leurs familles que tu as pu tuer . »
Le jeune resta silencieux et se présenta lundi à l’heure du rendez-vous pour les travaux de rénovation. Quant à celui que Suárez avait réussi à convaincre.
Il est mort le lendemain en sortant d’un club de billard par un commando armé qui a pris la fuite à moto.

 

 

Résumé du livre « La cour de promenade »
Cinq détenus incarcérés pour de très longues peines condamnés pour des faits complètement différents se retrouvent soudainement à vivre quotidiennement dans l’enceinte du bâtiment D5 d’une prison parisienne.
Leurs points communs: tous doivent sortir au plus vite pour des raisons personnelles.
Parmi eux, un jumeau sage ayant pris la place de son frère un braqueur chevronné après une promesse et un échange de vêtement au parloir. Sa parole tout arrêter pour ne plus être privée de vivre sans ses enfants. MaisTiendra t-il sa promesse ?
La cour de promenade reste le quasi-seul et unique lieu pour se transmettre les échanges d’information avant le grand jour de leurs évasions.

904e9f88-3b81-4704-b25c-2dc5edee6f14-1dddmedelin93COLOMBIA-DROGA-MULAS

photo-de-boelsouleymane
Boel Souleymane écrivain et scénariste

Extrait du livre : « la cour de promenade »
Auteur : boel souleymane
Sortie prévue courant 2017 inchaa’
Allah