-Qu’est-ce tu as mal fait de si mal dans ta vie pour te retrouver en cavale à des milliers de kilomètres de chez toi?
-j’ai suivi un désir qui m’a conduit à un deuxième: le premier était de faire de l’argent facile qui m’a conduit rapidement au deuxième. Vouloir me venger au point que ma rage me transforme en une marionnette dirigée par mes pulsions meurtrières qui m’ont menées à assassiner le meurtrier de mon frère.
Je n’ai jamais pensé que j’aurais été capable de faire une telle chose.
Mais l’univers du banditisme peut déchirer la vie d’une famille plus vite que les canines d’un tigre peuvent déchirer la peau de sa proie.
Je me suis surpris dans les locaux d’une brigade criminelle en me demandant ce que je pouvais faire ici. Sous surveillance policière découvrir les images de la vidéo de surveillance d’une station-service où j’ai tiré quatre balles à bout portant dans la tête d’un petit chinois alors qu’il allait redémarrer sa voiture après avoir mis son plein.
C’est terrible de se reconnaître physiquement et de ne plus se reconnaître moralement.
Tous c’est accéléré à cause d’un mauvais choix.
Je repense à ma première hésitation qui ne m’a pas retenu lorsque mon frère a réussi à me convaincre pour m’embarquer dans un premier casse.
Le braquage du chauffeur d’un monarque d’un pays du golfe.
Ce jour-là j’ai fait 70 000 euros en 4 minutes et douze secondes.
Qu’en reste t-il aujourd’hui ?
Absolument rien.
J’ai sombré dans la criminalité jusqu’à voir ce flic au visage gras me crier dessus durant l’audition de ma garde à vue avec une haleine de fumeur de cigare laissant défiler les images de l’enregistrement vidéo de surveillance de la station-service au cours d’une garde à vue musclée .
« Alors maintenant Tu te reconnais?
tu n’as même pas cligné une fois les yeux en tirant.
Regarde-moi maintenant dans les yeux et dis-moi que tu n’as pas buté cette putain bridée .
Tu l’as buté ce Chinois car il a fait un barbecue de ton frère… »
-« En perdant le contrôle de moi-même j’ai perdu ma liberté en tuant quelqu’un de sang-froid.
J’ai dû la récupérer en m’évadant en finissant par perdre ma véritable identité.» 24 heures après les obsèques de mon frère.
Un témoin de son crime est venue me montrer la vidéo du meurtre où des images montraient mon frère se faire brûler vivant après avoir reçu un coup de hachoir dans le cou après une partie de poker ayant mal tourné.
Son meurtrier ivre avait oublié son téléphone dans les toilettes d’une aire d’autoroute comme dessus se trouvait la vidéo du crime celui qui a trouvé le téléphone a commencé à la partager jusqu’à ce qu’elle se retrouve sur des réseaux sociaux.
Le soir du crime les joueurs avaient mis en jeu des grosses sommes d’argent deux jours après avoir reçu du cash en échange des œuvres d’art dévalisé provenant d’une pinacothèque achetée comptant par un collectionneur russe.
En fin de partie tous les joueurs étaient défoncés à la vodka et tout a brutalement basculé à cause d’une insulte de trop en fin de partie.
-« Il faut savoir perdre les gars.
Si vous aviez vu vos tronches de cons lorsque je vous ai sortie mon jeu. Vous ressembliez à l’agent de sécurité à qui j’ai plaqué mon r15 sur la joue.
Vous aviez l’air de tous vous êtes pissé dessus. »
Un gars chuchota dans une oreille d’un autre et en quelques instants tous s’accentuèrent violemment m.
un petit chinois s’empara d’un hachoir et asséna un coup à mon frère au niveau du cou.
Le sang gicla et il se mît à convulser en mettant sa main sur sa blessure.
Un gars s’adressa au petit chinois en rendant l’argent aux quatre joueurs:
« crame-moi ce petit enfant de pute cela lui apprendra la politesse »

En prenant connaissance de tout cela.
L’esprit de vengeance l’a emporté par défaut.
Et les quatre balles tirées de mon 9 millimètres qui ont transpercé le visage et perforé la peau du gars qui se trouvait avec lui résonnent encore dans ma tête.
Tout comme la sentence du juge me poustillonant mon verdict à vingt ans pour un double homicide avec préméditation.
Après une évasion et deux ans de cavale j’ai fini par rencontrer Olivia et pendant que je faisais connaissance avec elle j’ai eu le tuyau d’un gros coup par mon ancien codétenu.
Une vente privée d’art en plein Paris au domicile d’un commissaire-priseur.
Je n’ai pas longtemps hésité à remettre la cagoule.
Car mon désir de changer d’horizon et de partir pour le Brésil pour changer totalement de mode de vie était presque devenu aussi fort que celui de me venger l’assassin de mon frère.
En venant ici je m’attendais à tout sauf à voir ce que j’ai vue dans ce bar en attendant celle qui devait me ramener le fric.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s