Une course effrénée sur le toit d’une favelas extrait du livre « L’estomac des favelas » de Boel Souleymane sortie prévue 2018

Une course effrénée avec un petit dealer sur les toits d’une immense favela pour au final que Thiago termine après un saut entre l’espace de deux maisons par traverser la toiture en tôle d’une baraque de ce bidonville pour atterrir dans la cuisine d’une vieille dame entrain de faire mijoter du bacalhau com natals (un plat de morue brésilienne à la crème) à l’attention de son petit-fils.
Ce pourri n’avait aucun problème avec sa conscience de terroriser une famille tant que cela pouvait aller dans le sens de ses activités criminelles.
Le gamin gardé par sa grand-mère lui dit quelques secondes plus tôt avant que la scène se produise:
-« mamie on mange quand?
Je commence vraiment à avoir faim avec maman on mange toujours plutôt que ça.»
-« Ohlalaa patiente Ronaldo un plat comme celui-là ça ne va pas tomber du ciel tout cuit. »
UUne fraction seconde après Thiago a atterri comme une météorite en plein sur le fourneau en traversant la toiture en tombant avec un morceau de tôle du toit de cette baraque de Favelados.
En tombant son flingue se déclencha et tira une balle dans le coussin d’un canapé qui perça un coussin sous leurs yeux.
La grand-mère mère hurla de peur:
-« OuaAAh! »
En se relevant Thiago serra ses poings de rage et passa une main sur la blessure que lui avait laissée son derrière victime.
Le gamin le regarda intrigué avant de lui demander:
-« Ça va monsieur?
Vous ne vous vous êtes pas trop fait mal? »
-« dans cette vie la souffrance est inévitable.
Ce qui me fait le plus le mal ce n’est pas d’être tombé.
Mais c’est de m’être relevé en réalisant que j’ai raté ma cible. »
-« qu’est-ce qui vous est arrivée au visage?
Votre peau est ouverte comme si votre joue a été arrachée »
-« je me suis fait mordre par une chienne enragée.
d’ailleurs il me faudrait un désinfectant des aiguilles et du fil.
Vous pouvez me trouver ça?
Thiago sortie de sa poche une liasse d’argent qu’il jeta sur le fauteuil du canapé perforé par un impact de balle avant de ramasser son flingue.
-« Tenez voici de quoi vous payer un vrai canapé et une vraie toiture.
Si vous coopérez l’argent pourra vous servir à ces dépenses.
Dans le cas contraire juste à aider vos proches à financer vos obsèques au cas où la police scientifique de Rio ne se sera pas servi au passage lorsqu’elle trouva vos deux corps en état décomposition.
Et pour bien les connaître je pense que la totalité des frais risquent d’être à leurs charges.
Alors faites ce que je vous dis si vous souhaitez rester en vie.»

Extrait du livre: « l’estomac des favélas » auteur Boel Souleymane sortie prévue 2018 inchaa’
Allah

39786380_2151093268462367_9216155615624167424_nL'estomac des favelas (1)boel sousounavigatingnew york

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s