Extrait du livre « L’ombre de la violence » de Boel Souleymane

De retour de Cuba l’inspecteur Gavard est tombé accro à l’alcool et à la coke en tentant d’étourdir ses souffrances de son passé.
Deux jours après avoir repris son service Il est tombé un soir sur Meil qui se prostituait en arpentant les trottoirs du boulevard Ney.
À bord de son véhicule banalisé il baissa sa vitre pour lui demandé où il pouvait acheter quelques grammes de coke. La jeune fille se méfia et préféra ne pas lui répondre. Agacé Gavard sorti sa plaque pour lui coller sous les yeux :
«Tu sais que je pourrais te coffrer pour racolage sur la voie publique?
Mais je ne suis pas là pour ça.
J’ai juste envie que tu me dises ou je peux prendre quelques grammes de coco.
Juste un gramme à me foutre dans le pif»
«Me-rde ! Je me doutais que tu étais un flic.
Mais attend c’est une caméra cachée ou quoi!?
Tu me sors ta plaque pour ensuite me demander de la dope.»
Mei sortie de son sac trois grammes de coke:
«Tiens! Il y a trois grammes tu n’as qu’à les prendre» «Mais non! je ne vais pas te prendre ta coke dis-moi juste ou je peux me fournir je cherche à oublier la journée merdique que j’ai pu avoir. Ce soir le collègue qui assure la surveillance de la gestion des scellés est un vrai petit sucé boule je pense même que ce type doit avoir fait plus de pipe que toi depuis que tu es sur le trottoir.» «Vous avez vraiment une drôle de façon de parler pour un flic» «Tu trouves! Tu sais je parler déjà comme ça avant de rentrer dans la police. Mais c’est vrai qu’à force de coffrer des voyous on finit par devenir un peu comme eux.Monte!Ecoute ce que j’ai à te dire Juste quelques minutes.
Dehors Il fait un froid de canard il y a encore quelque jour je marchais sur le sable d’une plage de Cuba.
J’ai quelque chose de très sérieux à te proposer.
Dans ta situation c’est comme une bouée de secours qu’on te lance.Je mettrais ma main à couper que tu n’as pas de papier!?
Je me trompe!? »
« Non! »
« C’est très simple ce que je vais te demander comme boulot Il faut que tu penses à faire autre chose qu’attendre dans le froids de gradingues pour te faire faire tamponner.
Avec ce que je vais te proposer je te donne la possibilité dès la semaine prochaine d’en avoir.
Avec les relations que je me suis fait à la prefecture de Bobigny tu n’a pas t’en faire je livre un peu de coke à deux personnes bien placés.
Seulement la condition de la remise de tes papiers est que tu travailles pour moi comme indic. »
« C’est à dire!? »
« Tu deviens escort de luxe et tu me balances les noms des plus gros dealers.»
La prostitué Mei monta dans la voiture de Gavard qui se fit une ligne de coke sous ses yeux sur sa carte de police. En lui laissant la moitié de sa ligne qu’il avait tracée sur sa carte de police.
«P-tain! Elle est super bonne il faut que me balance le lieu d’où tu l’as touché.»
Un gars au regard sombre passa au milieu de trois junkies qui fumaient du Crack sur un banc. Mei baissa le regard en chuchotant:
«Oh non! C’est le mac pour qui je bosse il va mal le prendre s’il me voit discuter.» «Sort ton numéro je te contact dès demain»
Gavard la joua cool en tendant un billet à Mei comme s’il venait de faire une passe avec elle. Elle glissa un papier de son numéro dans sa poche écrit avec du rouge à lèvres.
Deux jours Mei fournis toutes les informations à Gavard qu’il lui avait demandé sur son réseau pour qu’il les transmette à la brigade de répression du proxénétisme (BRP)
Et après il a commencé à travailler avec elle. Elle lui balançait les noms des plus gros dealers de la Seine-Saint-Denis Denis et il allait les braquer à domicile avec des perquisitions mexicaines. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une perquisition à la Mexicaine c’est une perquisition illégale, faite en dehors des heures légales avec PV antidaté.
La plupart du temps elles sont faites par des policiers corrompus pour voler les voyous.
Extrait du livre : « l’ombre de la violence »
Auteur : boel souleymane
Sortie prévu courant 2017 inchaa’
Allahob_386bc2_pour-la-securite-des-gens-il-n-auraiL'aspect moral de la non-violence s'efface automatiquement de n'importe quel esprit dès lors où l'on cherche à vous tuer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s