L’histoire émouvante de Ilyas Araba

Ilyas55555Cette fois ce n’est pas une histoire que j’ai écrite je vous paratage l’histoire de Ilyas Araba en éspérant que vous saurez partager à votre tour son histoire ou l’aider à contribuer à l’achat de ses prothèses.

Bonjour à tous,

Après un long parcourt éprouvant, j’ai décidé de vous faire partager mon histoire.

ilyas

 

Cet été, lors de mes vacances familiales à Tanger (Maroc), j’ai été victime d’un tragique accident.

C’est pourquoi je fais appel à votre générosité afin de pouvoir couvrir les frais qui me permettront de redevenir autonome (prothèses mains, prothèses coudes, appartement adapté).

 

Le 19 Août 2016, alors que je me promenais avec deux amis, sur la côte près d’une paroi rocheuse, j’entendis soudain un bruit assourdissant et me retrouva plaqué au sol.

Après plusieurs minutes d’inconscience je commençais à retrouver mes esprits, et c’est à ce moment que je découvris avec horreur, l’ampleur des dégâts.

 

J’étais complètement écraser par un gros rocher, je ne sentais plus mes bras, et j’avais énormément de mal à rester éveillé. J’ai appris par la suite, qu’il s’agissait d’un éboulement dans  une zone où aucun panneau préventif n’était indiqué afin de signaler la dangerosité des lieux. Mes amis choqués et paniqués sont immédiatement venus à mon secours en retirant le rocher qui était sur moi, afin de m’emmener aux urgences. Le trajet m’a semblé une éternité car je souffrais énormément et la chaleur m’étourdissait. J’ai passé plusieurs heures dans l’ambulance dans cet état-là, car plusieurs hôpitaux ont refusé de me prendre en charge, ils considéraient mon cas trop complexe à gérer.

Liens de la cagnotte pour l’achat de deux prothèses:https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-ilyas-15575612

ilyas

Publicités

Film « Le sang de l’économie »un film indépendant pour soutenir l’abolition de la monnaie coloniale du Franc Cfa

Des jeunes cinéastes indépendants de la seine saint Denis et de Dakar décident de s’unir pour tourner un film en soutient pour  l’abolition de la monnaie coloniale du Franc CFA.
Une oeuvre cinématographique pour soutenir les quatorze pays africains et de l’ile des Comores dans la lutte pour l’obtention d’une politique monétaire propre.
La monnaie du Franc Cfa fut Créé par décret le 26 décembre 1945 elle est un système monétaire hérité par la colonisation. Cette monnaie est en cours aux Comores et dans quatorze États en Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Mali, Niger, République Centrafricaine, République du Congo, Sénégal, Tchad, Togo.
Le septième art s’engage de moins en moins cela était une occasion à ne pas rater pour pointer à travers ce film ce qui est un handicap financier pour le développe de l’Afrique.Pour Boel Souleymane il s’agit de son deuxième film après avoir scénarisé le premier moyens mètrage du réalisateur Mahmoud Haroun.

– « Une chute stupéfiante » réalisé par Mahmoud Haroun
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19565359&cfilm=250667.html
« Le sang de l’économie »un film de Boel Souleymane pour mind jacking réalisé par Malick fall
résumé:Ousmane Sakho un jeune économiste et sociologue africain vient tout juste de sortir son premier ouvrage «Le carcan de l’Afrique» ou dedans il détails les dégâts que l’ingérence économique peut produire sur certains pays africains.Son ouvrage propose des alternatifs innovantes pour éradiquer la domination néocoloniale et faire cesser la spoliation de son continent à travers les maux de la monnaie du franc CFA. Seulement les idées de ce jeune écrivain se répandent sur les quatorze pays concernés lors de la promotion de son ouvrage au point de commencer à influencer des prises de décisions politique de certains chefs d’états.Risquant de déstabiliser les programmes des plus gros bailleurs de fonds internationaux et des grandes organisations financières internationales. Les services secrets occidentaux prennent l’initiative d’intervenir pour préserver leurs enjeux économiques mais ratent de justesse son assassinat après une séance de dédicace. Ousmane disparaît se sachant devenu un homme en sursit. Pour le retrouver les services secrets proposent 50 000 euros et un visa pour la France à son meilleurs amis pour l’attirer dans un guet-apens de façon à pouvoir retrouver sa trace et l’assassiner. Les liens d’une amitié résisteront t’-ils à cette sordide proposition financière?
Sortie fin 201712088476_928931980507674_7165044236795985920_npochette officiel le sang17990923_1860317747624236_6549619306690519927_nBOEL SOULEYMANE (91)

Extrait du livre « L’ombre de la violence » de Boel Souleymane

Quand un État est géré par des voyous et des complices de l’ultralibéralisme, il n’y a rien d’étonnant qu’il existe des flics de plus en plus pourris. Mais essayons de comprendre pourquoi la violence nous paraît de plus en plus débridée, les interpellations de plus en plus brutales et pourquoi la police semble faire usage plus abusivement de ses armes?
Les crimes policiers ne datent pas d’hier lorsqu’on s’intéresse à leurs recensements. Seulement aujourd’hui tout nous paraît amplifier car les nouveaux systèmes de communication nous donnent la possibilité de devenir les témoins des meurtres que jadis nous ne pouvions voir. Les médias jouent avec la peur des gens pour façonner des pensées uniques. Ils distillent subtilement par l’image un poison violent qui est la propagande dans l’esprit des hommes pour mortifier toute indépendance de penser. Le danger est qu’en exacerbant les angoisses et faussant la réalité ils troublent les esprits pour développer les pires aigreurs y compris au sein de la police nationale.
Un nombre incalculable d’affaires de crimes policiers nous démontrent qu’il existe des problèmes récurrents et évidents concernant la gestion du sang-froid de certains policiers. Ce qui pose inévitablement le débat: sont-ils réellement assez formés avant de se retrouver en patrouille avec une arme chargée?
La police surveille les malfrats, mais les malfrats au sein de leurs unités sont-ils assez bien surveillés?
J’ai écris cette histoire après avoir pu constater maintes fois avec un inoubliable dégoût qu’à chaque fois qu’un flic xénophobe frappe sans aucune raison sur un innocent. Ses coups restent plus dur que la légèreté de sa peine. Même quand la scène a été filmée pour laisser apparaître la plus âpre des brutalités.Le racisme de certains flics donne parfois le sentiment à des innocents d’êtres coupables. Expliquant certaine attitude dès qu’une patrouille surgit l’envie de courir est toujours plus forte que celle de finir humilié en public.

Extrait du livre « l’ombre de la violence » de Boel Souleymane sortie prévue courant 2017 Inchaa’AllahBoel Souleymane (94)Pour la sécurité des gens il n'aurait jamais dû être flic (1)

Résumé du film « Anxiogène » Écrit par Boel Souleymane

Résumé du film « Anxiogène » Écrit par Boel Souleymane
Après la disparition de son chat une veille est richissime peintre à la retraite ayant ordonné de faire afficher partout dans sa ville des avis de recherches offrant une importante récompense pour la personne qui lui ramènera. Un jour plus tard quelques heures après sa libération un gros malfrat tous juste sorti de cinq années de prison tombe dessus alors qu’il est en route pour partir avec son ex-complice récupérer l’argent d’un braquage à l’endroit il a caché l’argent depuis son incarcération sans jamais avoir révélé à son complice le lieu où était caché l’argent. Touché par l’annonce Il décide de se rendre chez la dame pour lui ramener en refusant catégoriquement de percevoir la récompense en raison d’une histoire de son passé. En quittant son domicile pour rejoindre sa voiture il tombe sur une très inquiétante discussion de l’aide-soignante à domicile qui incite fortement son conjoint à cambrioler cette nuit la vieille dame pour récupérer la contenue d’une importante somme se trouvant à son domicile. Après avoir entendu les détails de cette conversation l’ancien braqueur et son complice comptent bien faire payer cette idée crapuleuse à ce couple d’avoir voulu prendre pour cible une personne faible et sans défense.

 

Sortie courant 2017 Inchaa’AllahANXIOGèNE (4)

« Le sang de l’économie »un film contre la monnaie coloniale du Franc Cfa de Boel Souleymane

« Le sang de l’économie »un film de Boel Souleymane pour mind jacking
résumé:Ousmane Sakho un jeune économiste et sociologue africain vient tout juste de sortir son premier ouvrage «Le carcan de l’Afrique» ou dedans il détails les dégâts que l’ingérence économique peut produire sur certains pays africains.Son ouvrage propose des alternatifs innovantes pour éradiquer la domination néocoloniale et faire cesser la spoliation de son continent à travers les maux de la monnaie du franc CFA. Seulement les idées de ce jeune écrivain se répandent sur les quatorze pays concernés lors de la promotion de son ouvrage au point de commencer à influencer des prises de décisions politique de certains chefs d’états.Risquant de déstabiliser les programmes des plus gros bailleurs de fonds internationaux et des grandes organisations financières internationales. Les services secrets occidentaux prennent l’initiative d’intervenir pour préserver leurs enjeux économiques mais ratent de justesse son assassinat après une séance de dédicace. Ousmane disparaît se sachant devenu un homme en sursit. Pour le retrouver les services secrets proposent 50 000 euros et un visa pour la France à son meilleurs amis pour l’attirer dans un guet-apens de façon à pouvoir retrouver sa trace et l’assassiner. Les liens d’une amitié résisteront t’-ils à cette sordide proposition financière?

Sortie fin 2017 Inch’Allah

 

BOEL SOULEYMANE (91)

Extrait du livre « L’ombre de la violence » de Boel Souleymane

Les bœufs carotte surveillent-ils assez les poulets ?
Autrement dit : L’inspection générale de la police nationale surveille-t-elle assez les fonctionnaires de l’État? Surnommé ainsi par le fait de savoir faire mijoter les ripoux en audition. Pour ma part je ne pense pas. Voilà pourquoi la question mérite d’être ouvertement posée sous une forme littéraire. Depuis plusieurs dizaines d’années les bavures policières frappent des hommes issus de l’immigration ou originaire des quartiers populaires. Un grand nombre de personnes non armés en sont victimes chaque année et terminent sous les balles de la police pour rejoindre la liste macabre des noms que tout le monde connaît. De Malik Oussekine à Adama Traoré. Pourtant l’IGPN existe pour éclaircir ces types d’affaires sombres. Mais elle nous laisse avec le terrible sentiment que la lumière n’est jamais faites sur ces affaires de crime policier aux béantes zones d’ombre d’où le titre que porte l’histoire qui va suivre :
« L’ombre de la violence »
Chaque année des faits tragiques se répètent comme des saisons ou la violence ressemble aux bourgeons du printemps après chaque assassinat. Des nuits d’émeutes éclateront et où les flammes viendront remplacer le bonheur d’une famille brusquement venue s’éteindre.
À quand les mauvais flics ne pourront plus avoir l’impunité de leurs crimes ?
À quand les interpellations musclées ou les contrôles abusifs ne seront plus considérés par certains flics comme une normalité ?
À quand certains syndicalistes policiers ne jugeront plus l’insulte « bamboula » comme « à peu près convenable ?
À quand les contrôles changeront ses pratiques pour ne plus appliquer les contrôles aux faciès ?

Toutes ces questions méritent d’êtres posées avec franchises pour en avoir les réponses.
Le livre« L’ombre de la violence » n’est pas une histoire anti flic mais plutôt un roman anti mauvais flics pour dénoncer à travers cette histoire tous ces flics voyous qui peuvent se livrer quotidiennement à des fautes de comportements, à tous ces agités de la gâchette habitués aux injures discriminatoires et aux insultes racistes ayant trouvé refuge derrière leurs cartes de police. À tous ceux qui outrepasse et viol les droits des hommes par des violences illégitimes.L’histoire qui va suivre est dédicacé à toutes les familles victimes des violences policières ayant perdu un des leurs dans des circonstances troubles.Toutes ces questions méritent d’être posées avec franchises pour en avoir les réponses.
Le livre« L’ombre de la violence » n’est pas une histoire antiflic mais plutôt un roman anti-mauvais flics pour dénoncer à travers cette histoire tous ces flics voyous qui peuvent se livrer quotidiennement à des fautes de comportements, à tous ces agités de la gâchette habitués aux injures discriminatoires et aux insultes racistes ayant trouvé refuge derrière leurs cartes de police. À tous ceux qui outrepassent et viol les droits des hommes par des violences illégitimes. L’histoire qui va suivre est dédicacé à toutes les familles victimes des violences policières ayant perdu un des leurs dans des circonstances troubles.

Extrait du livre : « l’ombre de la violence »
Auteur : boel souleymane
Sortie prévue courant 2017
Inchaa’Allah

malik-oussekine
Rest in peace Malick OUSSEKINE
6481764_traore2_1000x625
Rest in Peace Adama Traoré

Pour la sécurité des gens il n'aurait jamais dû être flic (1)

Résumé du film « Anxiogène » Écrit par Boel Souleymane

Anxiogène.jpgddddddddddddddddddddddddddddddddddddddAprès la disparition de son chat une veille est richissime peintre à la retraite ayant ordonné de faire afficher partout dans sa ville des avis de recherches offrant une importante récompense pour la personne qui lui ramènera. Un jour plus tard quelques heures après sa libération un gros malfrat tous juste sorti de cinq années de prison tombe dessus alors qu’il est en route pour partir avec son ex-complice récupérer l’argent d’un braquage à l’endroit il a caché l’argent depuis son incarcération sans jamais avoir révélé à son complice le lieu où était caché l’argent. Touché par l’annonce Il décide de se rendre chez la dame pour lui ramener en refusant catégoriquement de percevoir la récompense en raison d’une histoire de son passé. En quittant son domicile pour rejoindre sa voiture il tombe sur une très inquiétante discussion de l’aide-soignante à domicile qui incite fortement son conjoint à cambrioler cette nuit la vieille dame pour récupérer la contenue d’une importante somme se trouvant à son domicile. Après avoir entendu les détails de cette conversation l’ancien braqueur et son complice comptent bien faire payer cette idée crapuleuse à ce couple d’avoir voulu prendre pour cible une personne faible et sans défense.