Extrait du livre  » Une plaidoirie avant un meurtre » de Boel Souleymane

Résumé du livre « Une plaidoirie avant un meurtre »
Tout allait à merveille dans la vie de la star de Basket Ball Karim Newton.
Lorsque la veille du match de la finale de son équipe il est soudainement accusé du meurtre de son voisin retrouvé dans son jardin le corps complément déchiqueté sous une tondeuse à gazon encore allumé.
Lorsque la police arrive sur la scène de crime Karim est inconscient dans une chaise longue et ne se rappel absolument pas de ce qui a pu se passé. Arrêté et jeté en prison après que ses empreintes aient été retrouvées sur la tondeuse, un de ses meilleurs amis devenu avocat se propose d’assurer sa défense. Karim est à ce moment loin de s’imaginer qui est l’objet d’une sordide machination d’un crapuleux parie entre un juge et deux avocats. Rien de mieux que pour lancer sa carrière d’avocat que de défendre une star du Basket accusé d’un meurtre…
_________________________________________________________________________________________

ms-gan11.jpgffffffffffffune-plaidoirie-avant-un-meurtresans-titre.pnggggggggggggggggDes frissons d’angoisse balafrait ma tranquillité par l’atmosphère glauque pesante et hostile.

Pourtant il fallait que je garde la tête froide et que j’affronte la situation. Le mexicain m’a demandé pour quel raison j’avais tué mon voisin:
« Ombré! pourquoi tu as tué ton voisin il bai-é ta chikas!? »
« est-ce que tu penses que si je voulais tué mon voisin je n’aurais pas pu le faire après l’un des plus importants match de ma carrière?
C’est un p-tain de coup monté! »
« Qui aurait pu te faire ca?  »
Ça c’est bien ce que j’aimerais savoir!  »
L’homme glissa devant les barreaux de ma cellule un bout métallique ayant été poli pour être transformé en couteau artisanale puis il s’ est mis à me dire sérieusement:
« Tiens! tu en auras bien besoin.
Si un des détenus ‘ approche trop prêt de toi plante le! avant qu’il le fasse! »
Un gars de la cellule à côté passa son bras rapidement entre un espace des barreaux pour tenté d’attraper le bras du mexicain en criant:
« Pourquoi tu aide cette en-ulé de black à la c-n!
L’homme par réflexe saisi son bras et planta sa mâchoire dans la chair de son avant bras pour arraché sa peau violemment et recracher un bout morceaux de sa chair avec un de ses detatouages sur le sol:
« Tu ne savais pas que j’ai toujours supporté les lakers fils de p-te!! »
L’homme le bras en sang se mis à crier:
« Ahhhh aaaah mon bras!! »
Deux gardiens ont accouru pour voir ce qui se passait.
Parmis eux un noir m’a regardé en me disant:
« Qui t’as mis en cellule dans le coin des latinos? »
« Un gros blond avec une petite moustache »
« Ah! Hopkins j’aurais du m’en douté.  »
A partir de cette instant j ‘ai été transféré dans la zone des afros américain.
En partant j’ai remercié le type:
« Merci! »
Il m’a souri en me demandant: »quant tu auras le temps tu pourras faire un autographe pour mon frère pour que je lui donne au parloir?  »
« Compte sur moi mec! »

Extrait du livre: »une plaidoirie avant un meurtre »
Auteur:boel souleymane
Sortie courant 2016 inchaa’
Allaah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s