Le sujet des troubles identitaires dans la démarche commercial du gangsta-rap. Livre « un égo meurtrier »

Gangs+04Personne ne niera le faite que beaucoup d’artistes de rap américain ayant une vie très éloigné du monde du grand banditisme en ont fait l’apologie.devenu des personnages imaginaires, ils n’ont fait que copié l’attitude de certains gangsters en développant des messages  très néfastes  pour une  jeunesse, sexe, violence,meurtre, pornographie et argent illicite.

Derrière la façade de leurs clips comportant des femmes dénudé payer pour se cambré prêt de voitures de sports avec autour des figurants manipulant des armes lourdes.

La réalité demeure que pour beaucoup de ses artistes.ils ont fini par se convaincre d’avoir toujours été ceux qu’ils non finalement jamais put être.

Face à de telle trouble de la personnalisation et afin d’éveillé la jeunesse sur ce sujet incontestablement amplifié par des grandes maisons de disques .

Je ne pouvais évité le sujet dans  mon prochain roman qui sortira le 15 décembre 2014  » un égo meurtrier »

 

Une dramaturgie violente qui pourrait bien devenir une réalité pour ceux qui s’inventent des vies…

 
J’ai souhaité mettre une très grande partie disponible avant sa sortie sur http://www.monbestseller.com
Afin que la jeunesse puisse le découvrir.
N’oubliez jamais qui vous êtes avant que la mort ne vous dévoile qui vous étiez!

Publicités

Livre  » Les frontières des espoirs  » Des bidonvilles de Tijuana aux rues de Los Angeles

Résumé du livre : » les frontières des espoirs »

Antonio Tollamo tout juste dix-huit ans est né et a vécu toute sa vie, dans un infâme bidonville crasseux, une décharge sauvage de plomb empoissonné par les déchets toxiques d’une zone industrielle de la ville de Tijuana au Mexique.

Tout juste situé à la frontière américano-mexicaine.

De sa jeunesse, il n’a été que le témoin de règlement de comptes sanglants entre cartels de la drogue, et de mortalités infantiles du aux maladies inconnues causée par une rivière intoxiquée ramenant les déchets des usines étrangères installées pour profiter de la main d’œuvre bon marché.

Pour lui, son avenir ne peut plus rester au bord d’un effluve toxique et boueux.

Mais traverser la frontière américano-mexicaine est une épreuve à haut risque.

Et derrière les obstacles d’un mur surveillé par les gardes frontières, et après les barrières naturelles comme les rivières et le désert.

Il ne manquera pas de retrouver certainement celle de la plus dur à franchir celle de la discrimination.de la société américaine.

Roman « Un égo meurtrier  » Du gangsta-rap à la perte d’identité

Un égo meurtrier
Synopsis:

à seulement une semaine de sa retraite Tyron Smith doyen des négociateurs au sein d’un groupe d’intervention de la police de Los Angeles est appelé pour la prise d’otages d’une grande radio Américaine. Lorsqu’il arrive sur les lieux un cortège de voitures de police à déjà bouclé le périmètre et les tireurs d’élites sont déjà sur place. Selon les premières informations dont il dispose sur le forcené est qu’il s’agit d’un jeune artiste de rap exigeant que la radio diffuse en boucle l’album qu’il a auto produit…. Dés le début de la négociation pour la libération des onze otages qu’il retient,il va très vite s’apercevoir que ce jeune souffre d’un problème de doublement de personnalité liée à son ego et d’un profond manque de reconnaissance

Un égo meurtrier
Index des chapitres :
Citation et préface de l’auteur sur les dangers de l’égo
Un appel pour une demande d’intervention sur une prise d’otages
(Onze otages retenus dans une radio de Los Angeles par un homme ayant perdu toute son identité)
Un homme prêt au pire pour obtenir la célébrité
(Des vies en échange de sidérantes exigences)
Une négociation à l’antenne avec un homme dangereux ayant perdu son identité
(Quand un égo trip vous cause de sérieux trouble identitaire)
Les forts symptômes d’une dépersonnalisation au point d’être convaincu d’être quelqu’un d’autre
(Dans la peau de quelqu’un d’autre)
Repeindre toute la maison blanche en noire
En hommage aux victimes du génocide amérindien et de la traite de l’esclavage
(Sous un délai de deux heures)
Un téléthon pour le tiers monde en plein Wall Street
(Le cauchemar du monde capitaliste)
La réparation d’une moquerie
(Quand les rôles s’inversent brutalement)
Le fils d’un inspecteur de police complètement accro au Gangsta-Rap
(L’échec de l’autorité d’un père ayant privilégié sa carrière, à l’éducation de son fils devenu un Wanksta)
Quand le mensonge d’un narcissique cause un drame abominable
(Un égo dangereux pour sois et pour les autres)

Une violente émeute à Los Angeles
(Une ville en flamme)

Quand l’ex-petite amie d’un Gangsta rappeur dévoile aux inspecteurs du FBI les détails de sa vie, et ou trouver sa peluche.
(Les révélations de l’ex petite amie d’un rappeur et de sa Fake thug life)

Les conséquences de l’usurpation de la vie de gangster

(Le prix de l’addition pour le boss des affabulations)
Citation et préface de l’auteur sur les dangers de l’égo :

L’un des ennemis le plus redoutable, que l’homme peut avoir. Se cachant à l’intérieur de lui même, est certes son propre égo.
Boel Souleymane

Si tu n’es pas capable de tuer l’outrance de ton égo.
Fait en sorte de la réguler, de sorte à ce que ce ne soit jamais elle qui finisse par te tuer.
Boel Souleymane

Parfois l’excès de votre propre égo peut vous pousser, à votre propre autodestruction
Boel Souleymane

Lorsque l’homme s’enferme dans une volonté exacerbée d’obtenir la célébrité. Dites vous bien, qu’il est capable du pire, pour que son nom reste à jamais gravé dans l’histoire.
Boel Souleymane

La victoire qu’un homme peut avoir sur lui même, est lorsque son égo n’est pas tenu responsable de sa propre tragédie.
Boel Souleymane

Il n’y a pas plus de gangster dans le rap, que d’honnête gens dans le monde de la politique.
Pour beaucoup, il s’agit de s’en tenir qu’à un rôle. Vous donnant l’impression qu’ils sont crédibles, seulement pour arriver les premiers dans la course aux privilèges.
Tout cela parce que le poids de leurs égos est venu violement écraser toute leurs réflexions
Boel Souleymane

L’homme le plus fort, n’est pas celui qui arrive à sortir une arme. Mais celui qui parvient à mettre son égo de coté, pour arriver à ne tuer personne.
Boel Souleymane

Lorsque l’égo d’un homme passe avant tout le reste, en devenant totalement incontrôlable.
Sa trajectoire ressemble à un guet-apens mortel, ou il finira happer par la propre embuscade de son égocentrisme.
Boel Souleymane

Si des égos ont perdu dans le rap toutes leurs identités.
En allant dans la rue, ils finiront tôt ou tard par brutalement la retrouver.
Boel Souleymane

Les hommes les plus dangereux pour eux-mêmes, sont ceux qui ont perdu toutes l’identité de leurs propres personnes
Boel Souleymane

Les gangsters aiment le silence, sur ceux qu’ils font.
Et ceux qui les imitent aiment le bruit, sur ceux qu’ils ne font pas.
Ne pas savoir faire cette distinction, c’est comme confondre oncle Phil avec Suge Knight.
Boel Souleymane

Lorsque l’égo de l’homme devient surdimensionné, il devient comme un étau qui se resserre sur lui.
S’il n’arrive pas à le réduire à temps, il finira par le broyer.
Boel Souleymane

Préface de l’auteur :
Sans retenue de sa personne, un homme ne peut échapper à son emprise et déjouer les pièges de son propre égo. Dans une époque ou les raisonnables sont prit pour des fous, et les fous pour des exemples de réussites sociales. Ou dans la course sauvage à la gloire, les gens non plus la moindre hésitation à pouvoir accepter de se rendre ridicule. En quête de l’ascension à la reconnaissance, et dans l’unique but d’atteindre la popularité pour satisfaire pleinement leur égos.DE l’’extravagance, en passant par la violence et l’extrême idiotie de certains individus m’ont inspiré cette nouvelle histoire que j’ai volontairement chargée de suspense, pour traiter des différents dangers de l’égo.
Des plus grotesques vidéo de clash entre rappeurs qui circule sur le net, tentant désespérément de se faire un nom sur celui de quelqu’un d’autre. Aux provocations les plus stupides et gratuites dénué de sens de différent désaxés, les plus narcissiques et égocentriques. Je ne pouvais qu’imaginer un personnage capable d’aller jusqu’à réaliser une prise d’otages, uniquement pour que les caméras puissent se tournée vers lui.
L’accumulation de frustration chez certaine personne de ne pas avoir percé dans un domaine, les amènent souvent à réagir de manière totalement violente et imprévisible pour que l’on puisse s’intéresser à eux. Le trouble de la personnalité multiple est un phénomène avéré dans le rap.
On raconte qu’un rappeur avait tellement perdu son identité qu’il avait fait un featuring avec lui même en changeant de nom et de voix sur le même morceau. Tout cela pour vous dire jusqu’ou peut aller le délire du trouble identitaire.

La carrière de certains rappeurs usurpant la vie de vrai gangster ressemble aux désastreuses opérations chirurgies esthétiques de la défunte Joan Rivers.
Faisant tout pour ressembler à quelqu’un d’autre, ils finissent malgré tout par devenir le comble du ridicule.
Le trouble de la dépersonnalisation dans le rap est un phénomène fréquent, et parfois leur mythomanie concernant le type de vie qu’ils peuvent menés est bien plus grosse que les paires de fausses fesses bombées qui se trouvent dans leurs clips.
Les premières victimes de leurs égos sont souvent les rappeurs.
L’image qu’ils essaient de se donner modifie parfois plus leurs comportements, que 50 Cents a réussi à transformer son physique en perdant du poids pour tenir un rôle dans le film un itinéraire manqué.
Ecrivant eux-mêmes leurs scénarios pour adopter un toute autre rôle de gangster qui peut s’avérer tout aussi tragique.
Beaucoup de rappeur aborde le sujet du trafic de drogue dans leurs textes et le fait d’avoir pu commettre des meurtres, mais ne sont en réalité que des dealers de mensonge et cliché et des pitoyables assassins de vérités
Comment ses pseudos caïds peuvent glorifier une chose aussi néfaste et destructrice pour la jeunesse de la communauté afro-américaine et mexicaine ?
Alors que les vrais gangsters savent très bien que leurs vécus est tout aussi faux que la plupart des poitrines des actrices de cinéma d’Hollywood.
L’Amérique à mis en place un système de masse d’incarcération pour la jeunesse afro-américaine assujetti déjà à différent préjugés et discrimination dans ce pays.
Développer le gangstérisme dans le monde la musique n’était qu’un moyen impropre de se faire du fric pour ses acteurs en stigmatisant la jeunesse noir.
Le rap-game englobe certains artistes ayant une vie similaire à celle de Carlton Banks, tout en essayant de vous faire croire qu’elle ressemble à celle de Franck Lucas, Larry Hoover, Kelvin Martin, Antonio Ferrara dit Succo, Ricky Donell Ross, ou Tony Montana dans Scarface.
La dépersonnalisation est une anomalie du mécanisme cognitif ou la personne ne se rend même plus compte de la réalité de sa personne.
Prenons l’exemple de certain rappeur piégé par leur égocentrisme.
Ils s’enferment dans le rôle de certains personnages jusqu’a devenir convaincu d’être des parrains de la mafia ou de dangereux tueurs psychopathes, jusqu’à ce qu’un jour leurs identités changent complètement.

Quand la jeunesse s’identifie à des gens ayant eux-mêmes perdu toutes leurs identités, on ne peut qu’assister à un drame communautaire.
Retirer des racines à un arbre n’a jamais fait venir sur ses branches des bons fruits.
En voulant se donner une certaine image, les gens ne font que construire leurs cellules ou leurs cercueils.
Tout ses troubles du comportement m’on grandement inspiré, pour cette nouvelle histoire aussi tragique qu’ haletante.
Dans laquelle j’ai voulu aborder le mal être, et le danger que renferme certains égos.
Afin de rappeler que l’honneur d’un homme ne se mesure pas à sa célébrité.
Et bien souvent, il s’évapore entièrement chez certains individus quand on leurs donnent l’opportunité d’en devenir une !
Lorsque la démesure de l’égo, est remplacée par la morale et la réflexion des hommes.
Ils deviennent plus dangereux, qu’une grenade dégoupillée. Ne pas avoir de retenu, sur les désirs de notre égo, et comme un saut sans parachute ou les hommes finissent par accepter toutes les fausses valeurs, avant de violement s’écrasés.
L’apologie du gangstérisme viens souvent du fantasme secret pour l’univers du banditisme qu’on certains rappeurs.
L’usurpation du vécu d’autrui devient au départ un moyen de paraître crédible, mais il conduit l’égo à se durcir, jusqu’a se solder souvent par une perte total de son identité.
Le drame pour eux, c’est que ses personnes ne deviendront jamais quelqu’un.
Tant qu’ils ne cesseront pas, de se prendre pour quelqu’un d’autre.
La différence qui subsiste souvent entre un politicien est un Gangsta rappeur est un discours clairement inversé.
Le gangsta rappeur n’hésitera pas à étaler les délits et les crimes qu’il a pu commettre, sans pour autant en avoir autant fait de ce qu’il a décrit.
Alors que politicien fera absolument tout pour soigneusement les dissimulés, en laissant paraître aux gens qu’il n’est pas aussi pire que les médias peuvent le décrire.
Les vrais gangsters n’écrivent pas les méfaits de leurs crimes dans des chansons.
Pensez-vous vraiment qu’Al Capone aurait fait cette si grande faveur à Eliot Ness ?
Les vrais gangsters préfèrent garder le silence sur leurs activités.
Les seules fois ou ils leurs arrivent de faire du bruit, c’est lorsque leurs flingue est contraint de tuer quelqu’un.
Dans cette histoire, j’ai voulu ouvrir certaine parenthèse concernant certaine injustice comme l’impérialisme et les politiques colonial mettant gravement l’humanité en danger.
Car le seul jour où j’arriverais à fermer les yeux sur les injustices faites aux miens. C’est lorsqu’ils auront réussi à me tuer, pour que je ne puisse plus écrire.
Faites-le bien autour de vous, et ne risquez jamais de perdre votre vie en prenant l’identité de quelqu’un d’autre.

Un appel pour une demande d’intervention sur une prise d’otages
(Onze otages retenus dans une radio de Los Angeles)

L’histoire qui va suivre est une fiction, contrairement aux textes mensongers de certains gangsta rappeurs s’inventant un vécu, pour paraître ceux qu’ils non assurément jamais été:
Il se peut qu’un jour un négociateur d’un groupe d’intervention d’une unité police, soit amené à vivre une situation qui s’apparente à ce qui va suivre…

C’est lorsque tout va bien, qu’on est le plus loin de s’imaginer que tout peut subitement basculer et finir dans un bain de sang….
Voilà une seule phrase qui résume parfaitement, la fin de ma carrière de négociateur au sein du groupe d’intervention de la Swat.
Vous n’auriez jamais su pourquoi si je ne vous ayez pas raconté en détail, cette histoire sanglante et invraisemblable.
Tout à commencé un lundi matin vers dix heures trente, par un coup de fil d’un supérieur hiérarchique m’annonçant qu’une violente prise d’otages venait de se produire dans une radio locale de Los Angeles.
Alors que je n’avais pas encore noyé mes céréales dans du lait chaud. J’ai juste eu le temps de boire un verre de jus d’orange, avant de me préparer en vitesse pour me rendre sur les lieux de cette intervention.
J’étais à seulement a une semaine de mon départ à la retraite de négociateur au sein de la Swat (groupe d’intervention de police).
Pour ne rien vous cachez, en vingt-ans de carrière j’ai eu à traiter un nombre impressionnante d’affaires ou des forcenés resté ferme, sur leurs exigences les plus farfelues.
Mais jamais celle d’un artiste de rap ayant décidé de prendre une radio en otage pour faire la promotion de son premier album de gangsta rap…
Arrivé sur les lieux de la prise d’otages, toutes les rues avaient été barrées par un important dispositif et tous les tireurs d’élite étaient déjà en position de tir prêt à une éventuelle riposte.
Une foi sur place je me souviens ne pas avoir réussi à allumer mon cigare avec le vent de l’hélice d’un hélicoptère qui fit descendre quatre hommes supplémentaires de la Swat sur le toi de la radio.
Avant de prendre une quelconque décision pour lancer l’assaut je devais tenter de désamorcé la situation par un premier contact avec le preneur d’otages qui avait déjà fait un premier blessé en tirant dans le postérieur du directeur de la radio.
Tout ca dans le but de s’accaparer le contrôle de l’antenne pour pouvoir promouvoir son premier album de rap sur les ondes.
Alors que je sentais battre mon cœur sous mon Gillet par balle.
J’ai saisi le téléphone pour prendre un premier contact avec le preneur d’otages.
Le premier détail que j’ai pu constater avant de l’avoir en ligne c’est qu’il avait isolé toutes les fenêtres, sauf une ou il avait mis devant un otage assis pour bloquer le champ de tir de tous les snipers des tireurs d’élites.
Beaucoup de rappeur se sont inventés un personnage imaginaire comme peut l’être Franklin Clinton dans Gta 5.
Telle était le cas de Marvin un jeune du quartier de South Central ayant fait tout cela pour qu’on daigne s’intéressé à lui jusqu’à ce que sa vie bascule.
Lorsque je l’ai eu en ligne.
J’ai entendu une forte musique de rap derrière lui.
« Allo, bonjour ici Tyrone Smith négociateur pour le groupe d’intervention de la Swat.
Je veux juste trouver une solution raisonnable pour régler cette situation sans que tout ca ne dégénère et savoir précisément qu’elles sont tes attentes. »
« Ok, c’est cool sale petit enfoiré, moi je fais juste ma promo par cette prise d’otages parce que je suis archi boycotté.
Fait ce que je te dis, et tout ira bien !
Actuellement, je voudrais que tu fasses venir quatre bandante bimbos pour faire du booty shake devant la radio pour qu’elles se trémoussent sur mon son ou j’ai remixé l’hymne Américain en version rap »
« Pardon !? Mais, c’est du délire !»
« Tu as très bien compris !
Seulement après cela, je pourrais peut-être lâcher l’otage qui s’est prit une balle dans le derrière.
Parce que mec, je pense aux téléspectateurs pendu à l’heure télévision que les médias doivent faire tourné en boucle, autant qu’ils voient du spectacle.
Entre nous, ce n’est pas un fantasme mec mais juste de la promo !.
Et je te préviens, si quelqu’un essaye de rentrer je fume tout le monde directe !
Je connais certainement mieux les codes de déontologies de la profession de négociateur que toi et certainement mieux les répliques du film le négociateur avec Samuel Jackson et Kevin Spacey que son propre scénariste. Je suis compétemment disjoncté.Alors n’essaye pas de me blaguer en jouant au con avec moi, si vous ne voulez pas un p–ain de bain de sang dans les locaux de la radio good morning FM.
Lorsque j’exige une chose tu as juste le droit de me dire si tu l’as comprise ou non. Et lorsque tu l’as comprise juste à l’exécuter ! Fait ce que je te dis sale flic ! »
Le jeune raccrocha, brusquement après ses dernières paroles menacantes.
« Mais sur quel genre de preneur d’otages étais-je tombé ? »
Un chef du groupe d’intervention se mit à crier après avoir entendu l’exigence du preneur d’otages.
« L’enf—ré ce fils de p—e se fout de notre gueule, lâché moi tout de suite l’assaut ! »
« Si vous voulez lâcher un assaut sur lui alors qu’il détient onze otages, alors ce sera sans moi !
Le plan que ce gars essaye de mettre en œuvre est de susciter un maximum d’intérêt autour de sa prise d’otages. Son manque de reconnaissance le frustre à un tel point qu’il veut la rendre totalement différente de celle qui on pu déjà existées auparavant.
Voilà pourquoi nous devons sérieusement nous préparer mentalement à ce qu’il nous demande les choses les plus excentriques et hors du commun….

Sortie nationale 15 décembre livre « Un égo meurtrier » à paraitre chez Smoking gun édilivre auteur Boel Souleymane